Histoire de l'éducation dans l'Antiquité, tome 1

Histoire de l'éducation dans l'Antiquité, tome 1

Henri-Irénée Marrou

Language: French

Pages: 577

ISBN: B004GYSR9M

Format: PDF / Kindle (mobi) / ePub


Histoire de l'éducation dans l'Antiquité1. Le monde grec« L'éducation homérique, l'éducation spartiate, la pédérastie en tant qu'éducation, l'ancienne éducation athénienne, etc. Autant d'ensembles bien centrés sur un problème vivant. Rien de stéréotypé. Beaucoup de grosses questions abordées et, sinon résolues, du moins discutées avec pénétration. Pas de pédantisme. Un réel et solide savoir. Le constant souci de fournir au lecteur le moyen d'en vérifier les sources. D'un mot, un livre éclairant. Capital pour qui veut comprendre, en profondeur, les sociétés de l'Antiquité classique. »Lucien FebvreHenri-Irénée Marrou (1904-1977)Un des grands historiens de l'Antiquité tardive, spécialiste d'Augustin et de l'augustinisme, qui fut aussi critique musical sous le nom d'Henri Davenson. Il a notamment publié, au Seuil, L'Eglise de l'Antiquité tardive (1985) et Saint Augustin et l'augustinisme (2003).

A Companion to Greek and Roman Political Thought (Blackwell Companions to the Ancient World)

Cynics (Ancient Philosophies)

Neoplatonism (Ancient Philosophies)

The Classics

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

sciences : il s’agissait de deux cultures rivales, se disputant le droit à l’existence avec acharnement. Tout au long de l’ère hellénistique et romaine la querelle se poursuit, telle qu’elle avait été amorcée par les grands fondateurs de la tradition, Platon et IsocrateXLIX ; elle renaît toujours plus virulente après chaque période d’accalmie : voyez les polémiques épicuriennes contre Nausiphanes, un héritier du vieux confusionnisme des Petits Socratiques, voyez la levée de boucliers des

PHOT. Photius le Patriarche. Bibl. Bibliothèque (no du codex, colonne du t. 103 ou 104 de la P. G.). PIND. Pindare. Nem. Néméennes. Ol. Olympiques. Pyth. Pythiques. PLAT. Platon (page et section de page de l’éd. II. Estienne). Ax. Axiochos. Charm. Charmide. Cons. Le Banquet. Crat. Cratyle. Ep. Lettres. Gor. Gorgias. Hipp. ma. Hippias majeur. Hipp. mi. Hippias mineur. Hipparch. Hipparque. Lach. Lachès. Leg. Les Lois. Lys. Lysis. Men. Ménéxène. Phaedr. Phèdre. Pol. Le

Sapho ; mais son cas n’est pas isolé : nous savons qu’elle a eu de son temps des concurrentes, des rivales sur le plan professionnel : Maxime de Tyr nous a même conservé le nom de deux de ces � directrices de pensionnats pour demoiselles », Andromède et Gorgô45. L’enseignement féminin, longtemps offusqué, au moins dans notre documentation, par la dominante masculine de la civilisation grecque, ne réapparaît au grand jour que beaucoup plus tard, guère avant l’époque hellénistique. Il se manifeste

jeux : ce peut être un discours soigneusement médité ou, au contraire, une improvisation brillante sur un sujet proposé, une discussion librement engagée de omni re scibili, au gré du public. Par là, ils inaugurent le genre littéraire de la conférence, promis dès l’Antiquité à une si étonnante fortune. De ces conférences, les unes sont ouvertes : Hippias pérorant sur l’agora à côté de la table des changeurs19 nous fait penser aux orateurs populaires de Hyde-Park ; d’autres sont réservées à un

à mettre celui-ci en mauvaise posture et à le sacrifier, plus ou moins, à son brillant rivalII. De quelque point de vue qu’on se place : puissance de séduction, rayonnement de la personnalité, richesse du tempérament, profondeur de la pensée, art même, Isocrate ne saurait être mis sur le même plan que Platon : son œuvre paraît plate et monotone, son influence superficielle ou fâcheuse… Mais l’historien de la pédagogie, et l’historien tout court, se doivent de réagir contre les dédains du

Download sample

Download